Imladris - TALP (Insultes) - 11/06/1457

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Imladris - TALP (Insultes) - 11/06/1457

Message  DanyTr le 26/6/2009, 21:04

Acte d'accusation
*Derdekan entra dans le tribunal en sifflotant un air gai*

Bonjour à tous !

Nous sommes ici pour un combat au sommet !
Des langues vont fuser, claquer dans l'air, la verve cinglera la salle et vous serez ébloui par le talent oratoire de nos deux candidats !

*Derdekan se tourna vers les deux personnes*

Voici Greenwarrior, le baron de rougement, portant plainte ici contre le Vicomte de voiteur, pour insultes !

Et non des moindres !

"Plus bête que les pieds d'Arcas" et je ne fais que citer !
Rajoutez à ça "idiot du village" ou "crétin" et terminez par ... "républicain" !

Oui messirezédamoizelles !
Il a osé ! Traiter le noble Greenwarrior, combattant fièrement depuis je ne sais combien de lune contre la fange républicaine ... il a osé le traiter du nom du pire ennemi du baron ... REPUBLICAIN !

*Derdekan fit un TA-DAM théatral d'un grand mouvement des mains et se tourna vers Imladris*

Imladris Van Ansel, Qu'avez vous à dire pour votre défense ?
Sachant que vous avez refusé de vous excuser publiquement, ce qui aurait évité de terminer ici.

Témoin 1:

ROUGEMOOOONNNNTTTTTT... Rahhhhhhh!!!

*Et la rencontre commençait sur les chapeaux de roues. Ce n'était pas la première fois que le procureur faisait l'erreur. Il finirait par lui coller un parchemin sur la manche.
On venait juste de lui rapporter qu'il était convoqué. Se demandant si c'était une nouvelle mode. Quoi qu'il en soit, Il était là, fixant l'insulteur outrageant qui malgré son impolitesse obtenait des titres. Encore heureux qu'il soit partit avant, il aurait été capable d'en avoir un de plus. Un peu façon Daresha, la comtesse aux "milles titres".

Il prit le parchemin rappellant l'insulte.*

Le greffier est un ukrenien bourré pour retranscrire les propos de la sorte?

*Il sourrit mais le lieu n'était pas pour s'amuser. Il posa les deux mains sur la barre, une jambe en avant, un peu comme appuyé sur une ballustrade mais bien évidement, après avoir juré sur les saints textes du Bon Aristote.*

Que l'individu assis sur le banc qui supportait le sale traitre Eiddin il y'a peu ne m'apprécient pas parceque je déteste la politique et le concept des politiciens qui veut qu'on ne leur demande absolument rien mais qu'e contre partie, ils nous imposent les choses est un fait. Qu'il m'insulte de la plus insultante des insultes insultantes, je ne le tolère pas.

On m'a un jour rapporté la définition de république, et ça n'a rien à voir avec les crétins de pignoufs de bastards de merle qui se servent sur l'argent du peuple pour enrichir leur personne sans jamais le redistribuer aux autres. C'est un outrage outrageant Noble procureur, noble juge et nobles jurés.

*Se tourne vers les jurés.*

Quoi vous n'êtes pas nobles? Vous êtes comtois dans l'âme non? Donc pour moi vous êtes de la plus haute noblesse. Pas de ceux qui prettent service armé et qui se planque dès qu'on a besoin d'eux en première ligne.

*Regarde à nouveau le démissionaire.*

Révolutionnaire, rebelle, anarchiste, passe. Encore que le dernier concept n'est pas encore d'actualité puisque je travaille avec d'autre sur un précepte de l'anarchie bien loin de la comtarchie.
Républicain, c'est comme brigand. Moi qui les hais, qui les traque, qui les tue, les retuent et les re-retuent puisque apparement, faut les dégoutter pour qu'ils crêvent définitivement. C'est une insulte hors norme, comme si vous traitiez la Franche-Comté de duché, ou pire tiens, osez dire que la Franche-Comté est république tiens pour voir. Tss tss tss.
Vous avez le droit de pêter une vessie mais tout de même. Faudra apprendre à vous contrôler. Réfléchissez un peu, vous avez commencé quelques jours auparavent à montrer des signes de faiblesse et bien évidement, autant piquer là où ça fait mal mais votre réaction fut ignominieusement éxagérée.

*Il reprit son souffle et se permit un verre d'eau... Sisi un vrai verre d'eau.*

Une excuse publique et vous vous sortirez de toute cette histoire, vous pourrez prendre du repos et du calme. ce qui vous fera le plus grand bien. Car le parlement à bouffé votre âme, vous vous y êtes perdus et avez tout prit pour vous. Quand ça arrive, faut aller à la pêche. Sortez, il y'a du soleil.

*Il repensa à l'insulte. heureusement qu'il avait encore un léger respect pour les travailleurs, sinon c'était bourrepif-arrachage de canines en cinq secondes.*



Première plaidoirie de la défense:

* Imladris se tenait droit dans ce tribunal qu'il connaissait bien; il avait fait des jugements et des réquisitoires dans cette salle. Aujourd'hui, il se trouvait de l'autre côté. Il commença sa plaidoirie. *

Votre Honneur, Monsieur le procureur, je comparais devant vous pour des faits de troubles à l'ordre public.

En effet, Rougemont qui est ici s'est senti insulté par certains de mes propos à son encontre.

Sachez, votre honneur, que j'entend bien démontré que non seulement les dits propos vis à vis de Rougement étaient justifiés mais en plus ils sont véridiques.

D'abord avant de commencer, je remercie la Cour d'avoir abandonner les accusations de menance de mort qui étaient stupide et sans fondement.

Ensuite, je tiens à signaler que la plainte messire Greenwarrior porte sur la qualification de "Républicain".

Je cite ses propos au bureau des plaintes : "Juste vous excusez de m'avoir odieusement traité de républicain me suffira. Que vous ne m'aimiez pas, ce n'est pas grave, que vous me traitiez d'idiot, je m'en fout royallement. républicain, non.".

De plus, Rougemont vient de redire que sa plainte porte essentiellement sur les propos de "républicain" que j'ai eu à son encontre.

De facto, votre Honneur, messire le procureur, je demande à ce que la cour me relaxe des autres insultes que j'ai proféré à son encontre vu qu'elles ne font pas l'objet de la plainte.

Maintenant, votre Honneure, je vais revenir sur les propos qui m'ont fait comparer messire Greenwarrior à un républicain..

Je vais me permettre de citer plusieurs de ces paroles :

- "Ensuite, qu'on nous laisse se servir en priorité pour redistribuer les biens à l'ensemble du peuple." dit le 8 juin 1457,
- "C'est une très bonne idée, à condition que se soit équitable et qu'au final, le comté ne se servent pas en premier pour son bon fonctionnement au détriment des villages et surtout, des villageois." dit le 11 juin 1457,
- "Toi qui a tous les pouvoirs, dans deux mois ton château sera rasé!!!" le 25 avril 1457 lors des allégeances,
- "Enfin, je n'ai vu aucune réponse quand à ma question sur l'aide que peut apporter la FC à ce peuple qui souffre." dit le 8 juin 1457,
- "Et stopper l'imposition du Comté, le temps que les impôts des villageois servent à relancer vesoul, non?" dit le 8 juin 1457,
- "Personnellement, toute mane financière appartient aux comtois. les comtois, forts ou faibles recoivent tous un même salaire unique pour leur travail. Les biens produits sont redistribués de manière égale à chacun, ceux qui sont pas content, les frontières sont ouvertes. Ainsi donc, plus question d'impôts vu que les champs, échopes et tavernes appartiennent au peuple par le biais de ses élus. Le surplus est revendu dans les duchés qui ne pensent qu'à acroitre leur bourse alors qu'ils creveront comme des merles bien avant d'avoir tout dépensé et rappellons-le, l'argent, on ne l'apporte pas dans sa tombe." dit le 9 juin 1457
- etc.

Cet ensemble d'échantillon des paroles de messire Greenwarrior ne vous rappelle rien : redistribution des richesses, renversement du Comté,, fin des impôts, etc.

Oui je vous le donne dans le mille. ce sont exactement des propos de républicains. En effte, leur principale promesse est la fin des impôts, la redistribution des terres, la fin des privilèges, un salaire juste pour chacun et j'en passe.

Considérant cela, oui, en effet, nous pouvons considérez que messire Greenwarrior est un républicain ou tout du moins à des propos républicains.

Où est l'insulte quand il s'avère que les dits propos sont corrects? Elle n'existe pas. Ent tout cas, il n'y a pas de calomnies.

Quand à l'insulte, il faudra me dire où est l'insulte quand on entend "république" et "républicain"? Certains s'en flattent même.

N'oubliez pas aussi la signification du mot républicain qui signifie de soutenir la République ou être membre de la République.

Votre Honneur, au vu des faits, je ne peux être que relaxer.

Merci de votre patience.

Réquisitoire de l'accusation:
Juge ! Vicomte et Baron.
Moi, Derdekan, procureur par intérim, vous annonce que je ne me sens absolument pas capable d'ajouter quelque chose sans radoter.

De fait, je n'ajouterai que deux choses.
- La définition de républicain que donne Imladris correspond en effet aux idées de Greenwarrior, Cependant, le baron est libre de se sentir insulter s'il a sa définition personnelle de républicain.

- Le baron précise qu'il a poussé à bout volontairement Imladris, voyant qu'il s'affaiblissait. J'aimerai qu'on en tienne compte dans le jugement.

Et je terminerai par dire que même si Rougemont ne porte pas plainte pour les autres insultes, elles sont toutes aussi grave, Voiteur.

Murmuré par Derdekan, proc en 1457 juin, 17ème jour*

Dernière plaidoirie de la défense:
Votre Honneur, je constate que Rougemont persiste dans ses allégations mais il me montre d'autres informations interessantes.

Je tiens à préciser devant cette Cour qu'un républicain n'est pas un brigand. Il y a des brigands aussi bien chez les républicains que chez les aristotéliciens. il est dommage que rougemont ne sache pas faire cette différence.

Quoiqu'il en soit votre Honneur, je tiens à remarquer que nous avons un problème dans la loi.

Je la rappelle :
************************************
Livre III : Code Pénal et Judiciaire
Chapitre 1 : Des Lois pénales

- Article 4 : Mode de preuve
Concernant les affaires judiciaires, l'unique preuve recevable pour constituer un dossier de gendarmerie est une copie certifiée (hrp : copie écran/screen) à moins d'une autre pièce, avec une force probante tout juste inférieure (dont la recevabilité est au jugement des acteurs de la justice Franc Comtoise).
Cependant, cette même copie certifiée ne pourra être présentée devant le juge telle quel, durant le procès, mais devra être rapportée sous forme de témoignage par la personne ayant constaté l'infraction (que cela soit la victime ou bien une tierce personne).


- Article 5 : Recevabilité des preuves
Alinéa 1
La présentation illustrée d'une conversation privée ne constitue une preuve valide que dans le cas où tous les interlocuteurs acceptent celle-ci comme telle. Dans le cas contraire, le Procureur ne peut l'accepter et ne devra pas en tenir compte lors du Procès. Cependant les paroles peuvent être rapportées mais leur véracité sera mise en doute et laissée à l'interprétation de la Cour.

Alinéa 2
Un témoignage est la preuve orale ou écrite déposée par un témoin sous serment sur le livre des Vertus lors d�un procès ou d�une déposition. Une déclaration qui confirme la véracité de ce que l'on a vu, entendu, perçu, vécu.
Toute personne assistant à une conversation pouvant servir de preuve dans un procès, peut apporter son témoignage. S'il est écrit et authentifié par la gendarmerie (screen), sa véracité ne pourra être mise en doute. S'il est oral, il sera soumis à l'interprétation de la Cour.

Alinéa 3
Si une personne se parjure en apportant un faux témoignage, elle sera poursuivie pour Trouble à l'Ordre Public.
************************************

Comme vous pouvez le constater, la preuve apportée dans le dossier est une preuve provenant d'une discussion privée (le forum étant un forum privé hors des RR). Elle est donc irrecevable. De facto, seul le témoignage de messire greenwarrior compte devant cette cour. Il a même témoigner deux fois préférant faire une leçon de morale plutôt que d'appeler un témoin renforçant son témoignage. J'estime donc quer mon témoignage à autant de force probante et je considère que mes propos de républicain ne sont pas insultants.

Maintenant, voici un autre texte :
************************************
Livre III : Code Pénal et Judiciaire
Chapitre 2 : Les crimes et délits
- Article 3 : Comportement et insultes
Préambule : La liberté d'expression étant garantie en Franche-Comté, la critique, la satire ou la caricature sont naturellement autorisées

Du comportement et des insultes en général :

Constitue un acte d�insulte publique: Tout propos public souillant l�honneur personnel d�un habitant du Comté ou de son ascendance et choquant sans conteste l�opinion publique.
Constitue un acte d�insulte privé: Tout écrit souillant l�honneur personnel d�un habitant du Comté ou de son ascendance et dont le contenu s�oppose à la morale.
Constitue un acte de menace de mort: Tout écrit ou parole publique qui menace de mort un individu, acte s'opposant par définition à la morale.
Constitue une insulte grave: tout nom à consonance ordurière ou indécente, toute insulte, écrit ou parole publique dont le contenu est indiscutablement ordurier et indécent sera jugé par la toute puissance d'Aristote.

Les insultes suite à un défaut de tempérance et de retenue, sont considérées comme des délits mineurs et sont punis par l�obligation de se soumettre à l�excuse publique.

Toute insulte à l'encontre d'un élu, d'un haut fonctionnaire franc-comtois, de l'autorité militaire dans le cadre de leur fonction ou d'un représentant de l'Eglise aristotélicienne, est considérée comme un facteur aggravant que le Juge se devra de prendre en compte lors de son verdict.
************************************

Mes propos à l'encontre de Greenwarrior n'entrent pas dans les premières catégories. Cela ne souille pas l'honneur de Rougemont, ça ne le dérange pas qu'on le traite de crétin... je n'ai pas fait d'insultes privées ni menaces de mort et encore moins des menaces ordurières.

On peut juste dire que j'ai eu un défaut de tempérance mais comme l'a di monsieur le procureur et messire greenwarrior, j'ai été harcelé pour sortir de mes gonds. Qui cherche, trouve.

Enfin, Votre Honneur, je vous rappelle ceci :
***************************
Codex Livre IV : Procédures
Article 2: Procédure judiciaire
I. Des acteurs de la procédure judiciaire
Juge
Il prononce la peine (ou la relaxe) de manière définitive. Un jugement ne doit pas donner lieu à une polémique : le Juge n'a pas à se justifier, il décide en son âme et conscience.
Il lui est conseillé de se tenir en dehors des empoignades autour du procès, il suit l'affaire sans donner son avis, à part rappeler la loi. Son seul avis sur la question se situe au moment du jugement.
Il peut accélérer l'avancée du procès en cas de retard dans les plaidoiries de la défense, des témoignages ou même de l'accusation, qui ont chacun deux jours pour se faire. En cas d'absence prolongée d'une personne impliquée, particulièrement l'accusé, et si l'affaire est grave par le montant du préjudice ou par les faits eux-mêmes, le Juge sera bien avisé de prendre le temps d'avoir toutes les données en main avant de prendre une décision. Le fait de sauter une étape peut gravement entraver la transparence et la pertinence de la justice. La justice aime à prendre son temps et à �uvrer en toute sérénité.
***************************

Votre Honneur, je tiens à vous rappeler que vous vous êtes mélées de loin à une rixe m'opposant sieur occorax et sieur greenwarrior. Vous êtes l'épouse de messire Occorax. de facto, je considère que vous n'avez plus d'avis impartial à mon encontre et demande votre désistement pour mon affaire qui m'oppose à messire Greenwarrior. Je précise que je ne veux pas votre démission mais seulement je ne veux pas votre verdict qui sera faussé par un parti pris. Si vous vous ne désistez pas sur cette affaire, ej serais contraint de demander le cassement de votre décision pour vice de forme auprès de la CAI.

Votre Honneur, je vous remercie de m'avoir écouté.

Verdict
Elva regarda se qui pour elle était maintenant un genre de petite troupe de bouffons qui se donnaient en spectacle. Elle s’imaginait leur mettre de petites perruques en paille ce serait amusant pour les enfants de la Franche-Comté…Approché venez voir les derniers bouffons de Franche-Comté, ceux qui font des tempêtes dans des fond de verre d’eau…

Tout ceci accompagné de musicien et de funambule aurait été magnifique. Il avait la pauvre victime au nom de dieux à l’épée ensanglanté et le grand méchant froid…qui essayait de menacer de façon détourné le juge…et c’est là que Elva n’était pas en accord. Son regard devint froid, elle avait tout entendu oui certes et écouté. Plus aucun émotion ne passa dans ses yeux
lorsqu’elle se leva pour donner son verdit.

Premièrement je tiens à dire que nous ne somme pas dans une foire même si cela y ressemble.
Deuxièmement, messire Imladris, tenez vos fausses menaces sous entendu pour vous. L’homme que vous nommez mon mari n’est écrit dans aucun de ses dossiers donc par conséquent n’a rien à voir ici présent en cette cours. Il dort en se moment laisse le dormir comme ça il ne fait pas de conneries.

Je vais commencer par dire mon opinion puisque c’est le travail du juge de juger. Vous savez très bien messire que dans votre intérieur
profond et vue les mots prononcés juste avant que le mot « Républicain » était lancé en insulte. Ne jonglé pas avec les mots
et moi… Le mot républicain n’a en effet rien de mal sauf quand le mot idiot est avant ou quand on traite quelqu’un de crétins.

Maintenant je vais porter une attention à une lettre que vous avez envoyé qui a été mis au dossier écrit qu’on m’a présenté et présenté
au Procureur :

Madame le Prévôt, Baronne,
Je reconnais que j'ai bien cité tous ses mots pour qualifier ce petit baron et ma foi, je trouve que cela lui va assez bien.
De facto, je ne vois pas en quoi je dois m'excuser pour les mots dont je pense sincèrement qu'ils lui conviennent.
Je vous prie, madame, de ne pas prendre ombrage à mon refus de m'excuser devant cet... homme (vous voyez je fais des efforts).
Madame,
Agréez mes sentiments les meilleurs,
Imladris Van Ansel
Chancelier
Vicomte de Voiteur
Seigneur de Charency

Je tiens à vous rappelez que cela est une lettre officiel de votre part qui dit reconnaitre avoir dit ses mots pour le qualifier de petit
baron. Donc pour vous « républicain » est une insulte. Allons-y avec votre défense :

Article 5 : Recevabilité des preuves
Alinéa 1
La présentation illustrée d'une conversation privée ne constitue une preuve valide que dans le cas où tous les interlocuteurs acceptent celle-ci comme telle. Dans le cas contraire, le Procureur ne peut l'accepter et ne devra pas en tenir compte lors du Procès. Cependant les paroles peuvent être rapportées mais leur véracité sera mise en doute et laissée à l'interprétation de la Cour.

Bref , en effet les paroles ne sont que rapportées en se moment dans la mise en procès. Je mets leur véracité en doute…oups…non vous avez-vous-même écrit une lettre au prévôt disant que vous avez bien dit les mots rapportés.
Alinéa 2
Un témoignage est la preuve orale ou écrite déposée par un témoin sous serment sur le livre des Vertus lors d�un procès ou d�une
déposition. Une déclaration qui confirme la véracité de ce que l'on a vu, entendu, perçu, vécu. Toute personne assistant à une conversation pouvant servir de preuve dans un procès, peut apporter son témoignage. S'il est écrit et authentifié par la gendarmerie (screen), sa véracité ne pourra être mise en doute. S'il est oral, il sera soumis à l'interprétation de la Cour.

À moins que vous me dite que votre lettre est mensonge et que vous retirez ce que vous avez écrit… Ce qui reviendrait à une autre mise en procès pour trouble à l’ordre public pour faux témoignage …

Comme vous pouvez le constater, la preuve apportée dans le dossier est une preuve provenant d'une discussion privée (le forum étant un forum privé hors des RR). Elle est donc irrecevable. De facto, seul le témoignage de messire greenwarrior compte devant cette cour. Il a même témoigné deux fois préférant faire une leçon de morale plutôt que d'appeler un témoin renforçant son témoignage. J'estime donc quer mon témoignage à autant de force probante et je considère que mes propos de républicain ne sont pas insultants.

Je vous corrige messire, chaque papier au dossier est une preuve. Les paroles de messire greenwarrior je les remets en questions à causes du « privé »…Comme vous dite, mais vous avez-vous-même confirmé ses dires :
Sachez, votre honneur, que j’entends bien démontrer que non seulement les dits propos vis à vis de Rougement étaient justifiés mais en plus ils sont véridiques.
Donc vous les avez dits…
Je n’arrête pas ici puisque vous menacez de m’amener devant la CAI.
Livre III : Code Pénal et Judiciaire
Chapitre 2 : Les crimes et délits
- Article 3 : Comportement et insultes
Préambule : La liberté d'expression étant garantie en Franche-Comté, la critique, la satire ou la caricature sont naturellement autorisées
Du comportement et des insultes en général : Constitue un acte d�insulte publique: Tout propos public souillant l�honneur personnel d�un habitant du Comté ou de son ascendance et choquant sans conteste l�opinion publique.
Constitue un acte d�insulte privé: Tout écrit souillant l�honneur personnel d�un habitant du Comté ou de son ascendance et dont le contenu s�oppose à la morale.
Constitue un acte de menace de mort: Tout écrit ou parole publique qui menace de mort un individu, acte s'opposant par définition à la morale.
Constitue une insulte grave: tout nom à consonance ordurière ou indécente, toute insulte, écrit ou parole publique dont le contenu est indiscutablement ordurier et indécent sera jugé par la toute puissance d'Aristote.
Les insultes suite à un défaut de tempérance et de retenue, sont considérées comme des délits mineurs et sont punis par l�obligation de se soumettre à l�excuse publique.
Toute insulte à l'encontre d'un élu, d'un haut fonctionnaire franc-comtois, de l'autorité militaire dans le cadre de leur fonction ou d'un
représentant de l'Eglise aristotélicienne, est considérée comme un facteur aggravant que le Juge se devra de prendre en compte lors de son verdict.
Constitue un acte d�insulte publique: Tout propos public souillant l�honneur personnel d�un habitant du Comté ou de son ascendance et choquant sans conteste l�opinion publique.
L’honneur personnel de Monsieur Greenwarrior est touché et souillé monsieur et suffis de se promener pour savoir que le publique…à une opinion sur le sujet qui à fait beaucoup coulé d’eau…
S’il n’avait pas été touché, il n’aurait pas porté plainte…
Constitue une insulte grave: tout nom à consonance ordurière ou indécente, toute insulte, écrit ou parole publique dont
le contenu est indiscutablement ordurier et indécent sera jugé par la toute puissance d'Aristote.
Relire le début de mon explication…je n’ai pas envie de tout reprendre le concept de l’insulte voulue mais caché…
Les insultes suite à un défaut de tempérance et de retenue, sont considérées comme des délits mineurs et sont punis par l�obligation de se soumettre à l�excuse publique.
Ce qui m’amène à un autre niveau, on vous à offert de vous excusé en publique et vous avez répondu ceci :
Par là même, Messire Greenwarrior ne devrait pas se
sentir insulter mais devrait être flatté que j’ai enfin mis un mot sur les
idées qu’il professe. Je ne m’excuserais donc pas.
Bien à vous
Imladris van Ansel
Chancelier
Vicomte de Voiteur.
Si vous voulez la lettre est dans le dossier je vous permets d’aller la relire vous-même.
Et vous le répéter dans une seconde lettre. Cela n’est donc pas vraiment un délit mineur, mais je conçois que c’est un défaut de tempérance de votre part aggravé par le fait que le poste que vous occupiez aurait du vous faire comprendre de ne pas plier sous la pression. Cependant vous êtes humain comme les autres, et c’est étrangement la seule défense que j’accepte.
Vous êtes donc coupable monsieur et de vos propres paroles.Vous aurez donc des excuses publiques à prononcer envers le Sieur en question. Je vous rajoute 1 écu d’amende pour insultes au lieu des 30 que je donnerais normalement parce que vous avez en effet parlé sous la pression et que le Sieur Greenwarrior l’avoue de son chef.

Elle se tourna vers le sieur Greenwarrior le regard encore froid.
Sachez monsieur que ce genre de chose coute cher au comté alors que les pauvres ne peuvent pas manger…Vous n’êtes pas plus clair que lui dans cette affaire…

Elva. Casaviecchi de Sparte
Juge de Franche-Comté
25 juin 1457
avatar
DanyTr
Admin
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 28
Localisation : Poligny

Voir le profil de l'utilisateur http://avocats.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum